Assainissement et Protection des Sols Wallonie
Assainissement et Protection des Sols

Effluents d'élevage

v_vache.png

Les effluents d'élevage

Comme leur nom l’indique ce sont les déjections produites par les élevages de tous types (bovins, porcs, volailles, chevaux, moutons, lapins, …)

Ils sont utilisés comme amendement pour les différentes cultures ou pour les prairies.

En Wallonie, le Programme de Gestion Durable de l’Azote (PGDA) fixe notamment, pour ce qui concerne la problématique de l’azote,  les règles de gestion des fertilisants organiques.

Muck_Spreading.jpg

La DPS a pour mission de calculer chaque année les taux de Liaison au Sol de chaque exploitation agricole.  Ces taux sont établis en tenant compte de la production interne du cheptel, de la capacité d’épandage de l’exploitation et  des mouvements de fertilisants organiques.

Pour se conformer au PGDA, les exploitants agricoles doivent disposer d’un taux de liaison « global » (applicable sur toute la Région) ET, dans certaines zone de la Région wallonne, d’un taux de liaison « zone vulnérable » inférieurs à l’unité.

En vue de réduire leurs taux, les exploitants agricoles peuvent :

  • Réduire leur cheptel ;
  • Augmenter leur surface agricole ;
  • Céder des quantités d’azote :
    o   soit en réalisant des mouvements d’effluents vers d’autres unités (exploitations agricoles, unités de traitement, ….),
    o   soit  en établissant des contrats de pâturage.

La comptabilité des échanges de fertilisants organiques est gérée par la DPS.

En mai 2016, un protocole de coopération entre la Région Wallonne et la Région Flamande a été signé. Il permet l'échange d'informations et la collaboration en matière de suivi de la production et de l'épandage d'effluents d'élevage à l'intérieur des exploitations agricoles d'élevage trans-régionales frontalières.